Histoire du ski

Guerriers Norvégiens à ski

Guerriers Norvégiens à ski

Aujourd’hui discipline mondialement connue et sport phare des jeux olympiques d’hiver, le ski possède une riche histoire qui remonte, pour ses prémices, à près de 5000 ans. La préhistoire du ski remonte en effet à ces périodes anciennes dont des traces ont pu être retrouvées : planches en bois fossilisées dans la boue, peintures sur des rochers, laissées par des chasseurs qui utilisaient des skis pour se déplacer dans les régions fortement enneigées de Norvège et de Scandinavie

Au moyen-âge, les fermiers des pays nordiques, ainsi que les chasseurs et les guerriers utilisaient régulièrement les ancêtres des skis. Les pays scandinaves et leurs populations dépendantes des conditions météorologiques ont utilisé le ski pour leurs déplacements depuis le 10ème siècle au moins. On en trouve des origines à la fois en Scandinavie, mais également en Sibérie et dans certains pays de l’est tels que la Pologne. Dès le 18ème siècle, des bataillons de l’armée suédoise s’entrainent au combat à ski, et ont fortement contribué à la victoire de batailles d’importance pour le royaume de Suède.

Les débuts du ski sous sa forme moderne remonte à l’invention à la fin du 19ème siècle, à Telemark, en Norvège d’un ski de forme incurvée semblable à un arc permettant une bonne répartition du centre de gravité afin d’obtenir une meilleure glisse et d’éviter au skieur de s’enfoncer dans la neige à cause de son poids. Ces skis recourbés, plus fins et maniable, marquent l’entrée de la pratique dans une nouvelle ère : de 1850 à 1900 une génération de pionniers, dont le Norvégien Sondre Norheim utilisèrent ce ski « Telemark » pour effectuer les premières descentes avec virages grâce à des skis plus flexibles. C’est également à Telemark à la même période que les toutes premières compétitions de ski sont organisés et que la première école de ski est créée. La traversée du Groenland et les expéditions polaires de Fridtjof Nansen contribuèrent également à populariser le ski à la fin du 19ème siècle

C’est peu avant le début du 20ème siècle que sont produits les premiers skis en bois de noyer importé d’Amérique, toujours en Norvège. Ce bois, plus dur à travailler, nécessite d’utiliser des machines modernes, mais permet également de produire des skis plus résistants et donc plus fins et flexibles. Par la suite, les skis laminés à deux couches sont inventés par le Norvégien H.M. Christiansen en 1893 : la séparation d’une base en noyer ou en frêne et d’un corps en épicéa ou en tilleul permet d’élaborer des skis plus légers et réactifs, même si les technologies de collage de l’époque en réduisent l’étanchéité.

A partir des années 20 à 30, les skis commencent à accrocher la glace, grâce à l’invention des premières carres en acier en 1928 par l’autrichien Rudolph Lettner, suivies par des essais de skis en aluminium réalisés en France. Aux Etats-Unis comme en Europe, apparaissent à partir des années 30 des skis laminés à trois couches, qui bénéficient enfin d’un collage de bonne qualité.

Par la suite, les évolutions technologiques, notamment dans l’aéronautique, contribuent à l’avènement des matériaux synthétiques et métaux dans la fabrication des skis : cellulose, polyéthylène, colles à résine, matières plastiques, aluminium, fibre de verre, structures en nid d’abeilles. La marque Head, notamment, devient le standard pour les skis à plusieurs composants multi-couches pendant les années 60. Dès 1968, les skis en fibre de verre supplantent les skis en bois et en aluminium dans les compétitions de slalom.

Ce n’est qu’à partir des années 90 qu’une nouvelle génération de skis, dont on doit les premiers prototypes à Elan et Kneissl, fait son apparition. Les skis paraboliques, au shape profondément creusé au centre, se démarquent des traditionnels skis de forme Télémark et permettent de tailler des courbes beaucoup plus facilement dans la pente, à l’instar des trajectoires que l’on retrouve dans le snowboard. Cette entrée du ski dans le monde du freestyle et du freeride, jusqu’ici plutôt réservés au snowboard depuis sa création, a marqué un réel regain d’intérêt pour la pratique de ce sport à l’histoire déjà bien fournie, et qui continue de s’écrire tous les hivers.

Leave a Reply