Histoire du snowboard

Le snurfer Brunswick : publicité d'époque

Le snurfer Brunswick : publicité d'époque

L’histoire du snowboard est bien entendu intimement liée à celle du ski, étant l’un des deux sports de glisse de montagne les plus pratiquées par le grand public aujourd’hui. Et pourtant, initialement, l’histoire du snowboard, c’est aussi l’histoire du surf, tant la volonté de transposer la stabilité et les sensations du surf sur la neige a été un moteur pour de nombreux pionniers. Il est en effet difficile d’isoler une personne en tant qu’inventeur du snowboard :

Années 60, dans le Michigan aux USA, un père de famille du nom de Sherman Poppen créée pour faire jouer ses filles un surf en attachant deux skis ensemble et en y attachant une ficelle reliée au nez de la planche. Spécialement fabriqué pour une utilisation sur la neige, les prémices de ce surf des neiges peut alors faire penser au snowscoot, inventé bien plus tard : pas de fixations, un équilibre précaire et une utilité des mains dans l’équilibre.

Brunswick : le snurfer

Brunswick : le snurfer

Poppen organise même des compétitions locales, et finit par vendre la license de son « Snurfer », contraction de « snow » et de « surf » à la marque Brunswick, qui commercialise son propre modèle : le snurfer est donc une sorte de surf peu large disposant d’une corde reliée à l’avant de la planche, pour l’équilibre, et toujours sans fixations. C’est ce snurfer, ancêtre du snowboard, qui parviendra le premier jusqu’en Europe. Ce Snurfer se vendra à environ 500 000 exemplaires dans les années 1965-1966. Pourtant d’autres inventeurs ont également eu l’idée de se tenir debout sur des luges, traineaux ou planches plus larges que des skis : Jack Burchett dans les années 30, puis, par la suite, plusieurs personnages jouèrent un rôle important dans la naissance du snowboard :

Jake Burton, un participant des compétitions de Sherman Poppen, eu un rôle particulier dans ce développement. En 1977, Burton se lança dans la fabrication de planches en bois massif laminé. Ancien skieur de haut niveau, il fit notamment sensation dans le milieu des snurfers en gagnant une compétition avec une planche de sa propre fabrication, probablement la première version de snurfer possédant des attaches pour les pieds. Jake Burton Carpenter est le fondateur et dirigeant de la marque Burton Snowboard, encore aujourd’hui l’un des leaders de la fabrication de planches et boots de snow

Dimitrije Milovich

Dimitrije Milovich

Dimitrije Milovich quant à lui se lança dans la fabrication de snowboard dès 1969 : initialement friand de descente des pentes enneigées perché sur des plateaux de cafétéria, il eu l’idée de développer ses propres planches, probablement à la même période que Poppen, ce qui lui vaut parfois d’être cité comme un des inventeurs du snowboard : une planche de surf des mers adaptée au fonctionnement des skis. De 1972 à 1980 Milovich lance sa propre marque Winterstick. Pionnier reconnu dans le développement de ce sport, le succès de sa marque lui vaudra notamment des couvertures de playboy ou newsweek

Un auter pionnier, Tom Sims, sera le premier à aborder le snowboard sous cette appellation, s’inspirant lui du skateboard. Dès 1977, Sims utilisera des planches de snowboard maison en bois et aluminium, recouvertes de moquette pour servir de fixation avant de se lancer dans la fabrication de skates et de ses planches de snow avec son ami « shapper » Chuck Barfoot, qui sera le créateur du « Flying Yellow Bannana » : un grip de skateboard fixé sur une coque en plastique comportant une sorte de dérive. Sims et Burton seront donc les deux firmes permettant l’essor international du snowboard et la croissance de sa popularité.

magazine de snowboard vintage

magazine de snowboard vintage

C’est en 1982 que la première grande compétition de snowboard eu lieu à Suicide Six, dans le Vermont : il s’agissait d’une sort de descente kamikaze sur une piste impressionnante : « The Face« . Progressivement, les stations de skis autorisent les unes après les autres la pratique du snowboard sur leurs domaines. « Snowboarder » et « Absolutely Radical » sortiront en tant que premiers magazines de snowboard

Les compétitions rivales de Burton (National Snowboarder Championship) dans le Vermont et de Sims (World Snowboarding Championship) au Lake Tahoe provoquent une émulation qui fera beaucoup pour la progression du snowboard : invention du Half-pipe, compétitions de free-style, ouverture de snowparks, descentes en free-ride… Progressivement, le snowboard devient de plus en plus populaire, les stations de skis lèvent progressivement leurs interdictions, les snowboarders deviennent les représentants d’une nouvelle forme de ride à la mode, celle qui sort des sentiers battus et qui fait rêver la jeunesse

En 1998, à Nagano au Japon, le snowboard devient Sport Olympique sous la forme du halp-pipe et du slalom géant, remporté d’ailleurs par la regrettée Karine Ruby. Le snow a dès lors acquis ses lettres de noblesse : la discipline du boardercross sera également rajoutée par la suite au programme

snowboard free-style half-pipe

snowboard free-style half-pipe

Les évolutions du snowboard auront probablement joué également un grand rôle dans le retour sur le devant de la scène du ski, avec l’invention des skis paraboliques et l’arrivée d’une nouvelle génération de freestylers

Leave a Reply