Apprendre le wakeboard : les pistes pour débuter


planche de wakeboard o'brien ace

planche de wakeboard o'brien ace

chausses de wakeboard Hyperlite

chausses de wakeboard Hyperlite

Le wakeboard est un sport extrême difficile d’accès. Il nécessite de réunir de nombreuses conditions et des finances solides pour être pratiqué à titre individuel :

  • Tout d’abord le lieu : il faut un plan d’eau suffisamment grand pour pouvoir naviguer en bateau à moteur, et surtout sur lequel la pratique est autorisée. Idéalement pour pratiquer le wakeboard, il est préférable d’avoir un lieu peu venté pour bénéficier d’un plan d’eau lisse
  • Evidemment, il est nécessaire d’avoir accès à un bateau à moteur, hord bord ou inboard assez puissant pour tracter une personne, à partir de 85 chevaux par exemple, même si on peut esquisser la pratique grâce à un jet-ski ou à un zodiac. Bien sur cela implique d’avoir le permis bateau. Il existe des bateaux spécialisés pour le wakeboard, mais leur coût est plutôt élevé
  • Au niveau du matériel, le wake-board est un sport qui coûte assez cher : planche de wake et chausses, combinaison, gilet de sauvetage ou impact vest, palonnier et corde, mat ou structure adaptée au bateau utilisé
  • Il est indispensable, pour chaque session de wakeboard, d’être au moins trois personnes : un rider, un pilote et un co-pilote qui va signaler au pilote tout problème et transmettre les indications du rider au pilote si besoin. De plus le copilote peut assister le rider (récupérer le matos, dérouler corde si besoin). Evidemment pour que tout le monde puisse jouer chaque rôle, 2 personnes sur les 3 doivent posséder le permis bateau
  • Enfin les conditions climatiques doivent être adaptées : un plan d’eau lisse est idéal pour de bonnes sensations, surtout pour débuter le wakeboard et sortir de l’eau, avec le moins de vent possible. Il est docn souvent préférable de choisir un lac plutôt que la mer. Les plans d’eau surchargés sont aussi à éviter car la place occupée sur l’eau par le bateau et le rider est assez importante, la marge de manoeuvre est donc limitée. Pour rider en sécurité il est préférable de réserver les sessions de ride aux moments les plus calmes (tôt le matin, fin d’après-midi par exemple)
corde et palonnier de wakeboard

corde et palonnier de wakeboard

gilet de sauvetage impact vest de wakeboard

gilet de sauvetage impact vest de wakeboard

Autre moyen de s’initier au wakeboard et de le pratiquer régulièrement : s’inscrire à un club de akeboard et de ski nautique. Ces structures, qui n’existent pas dans toutes les régions, permettent de faire les premiers pas et de bénéficier des conseils de riders confirmés. L’avantage est aussi dans la possibilité de pouvoir tester différents matos afin de savoir le matos qui vous correspond le mieux. Les clubs possèdent généralement un bateau disposant d’une vague idéale pour le wakeboard, et donc de commencer dans des conditions optimales. L’inconvénient majeur réside dans le coût de ce type de pratique, là aussi plutôt élevé : licence à l’année, paiement à la minute (2 à 3 euros la minute). Heureusement il existe des formules qui récompensent la fidélité

Bateau de wakeboard

Bateau de wakeboard

wakeboard : comment débuter ?

wakeboard : comment débuter ?

Dernière solution, pour les plus fauchés : le wake board en câble, qui consiste à remplacer le bateau par un téléski nautique tractant le rider grâce à un système de pylônes et de poulies activées par un moteur. Les sensations de ride sont plus douces et moins violentes, plus axées freestyle que freeride grâce, souvent à des modules (qui nécessitent généralement d’avoir une licence et un casque pour pouvoir être empruntés). Parfait pour débuter, le cable reste une pratique à part aux sensations bien différentes : une bonne alternative qui offre déjà de très bons moments et permet de se tester, ainsi que son matos, sans le caractère parfois difficile de l’apprentissage en bateau

wakeboard en cable

wakeboard en cable

wakeboard teleski nautique

wakeboard teleski nautique

Leave a Reply