Histoire du Wake Board

Tony Finn et les débuts du wakeboard en 89

Tony Finn et les débuts du wakeboard en 89

L’histoire du wakeboard est intimement liée à l’histoire d’autres sports de glisse plus anciens. Discipline encore récente, le wake est en effet au carrefour de différents sports extrêmes : le surf et le ski nautique

A l’origine de la création du wakeboard, une bande de surfeurs californiens à la recherche d’un moyen de rider la vague lors des périodes de faibles coefficients de marées, afin de continuer à surfer, même sans vagues. Ils eurent alors l’idée de se faire tracter par un bateau et de profiter de la vague artificiellement générée par le moteur pour surfer sans limite de temps et de conditions météo de houle ni de vent

Histoire du wakeboard

Histoire du wakeboard

C’est Tony Finn, un surfeur de San Diego, qui commercialisera via la société Skurfers Inc. le premier une planche de surf, munie d’une dérive et rapidement de straps de windsurf, destinée à être tractée par un bateau. En 1985, le skurfer, ou skurf, est né. Il pouvait parfois être nommé Skiboard, comme ce fut également le cas pour le snowboard à ses débuts

L’évolution du wakeboard sera principalement technologique au niveau du shape des planches de wake. De ses débuts calqués sur le format surf / windsurf, la planche de wakeboard va progressivement se raccourcir et emprunter des caractéristiques toujours plus proches du skateboard ou du snowboard : la planche de base devient rapidement « Twin tip » (symétrique, et pouvant aller dans les deux sens indifféremment) afin d’être plus efficace en free-style. L’évolution des bateaux et des moteurs in-board spécifiquement dédiés au wakeboard ont également contribué à l’essor de ce sport : les barres et mats de tractions devenant de réelles structures placées en hauteur, les ballastes venant lester le bateau pour éviter qu’il ne se lève avec la vitesse, les vagues devenant toujours plus creusées et stables, les pratiquants progressèrent rapidement pour atteindre des tricks empruntant au snowboard et skateboard principalement d’une hauteur et d’une amplitude de plus en plus importante



wakeboarder en action

wakeboarder en action

Herb O’brien est également un pionnier ayant fortement contribué au développement du wakeboard à ses débuts. Proche des surfeurs et shapers Hawaïens, il développe la première planche de wakeboard à flottaison neutre : la Hyperlite Pro. Les fixations également subissent des changements : de simples straps de windsurf, ils évoluent vers le ski nautique pour devenir de vrais chausses remontant jusqu’au bas du mollet

Malgré toutes ces évolutions, la fondation en 1989 par Jimmy Redmond de la World Wakeboard Association (WWA) et l’importation du wakeboard en France par Maurice Lejeune à la base nautique de Viry-Châtillon (rapidement pratiqué par des riders comme Franck Ropéro, Gilles Becker ou Alex Barnoin), ce n’est qu’en 1996 que la Fédération Française de Ski Nautique, la discipline mère, reconnaîtra officiellement le wakeboard comme discipline relevant de son giron

Cette même année, le wakeboard est au programme des premiers X-games d’été. Les années 2000 voient le développement du wakeboard comme une discipline de sport de glisse à part entière, avec de grands champions très populaires, principalement aux Etats-Unis. Aujourd’hui, le wake-board continue son évolution. Avec 25 ans d’existence en 2010, le sport est encore jeune, et bénéficie de plusieurs nouvelles tendances de ride comme :

  • Le Wake skate : proche du skateboard, il s’agit d’une version « strap-less »
  • Le Wake surf : un retour aux sources, du wake aec une planche proche des planches de surf
  • Le knee board : une version à genou du ski nautique
  • La pratique du Wakeboard peut également être variée par le moyen de traction : en plus du bateau, il existe aussi des câbles de traction, ou téléski nautique, ainsi que la possibilité d’être tracté par un jetski

planche de wakeboard qui attend son rider

planche de wakeboard qui attend son rider

Leave a Reply